Rugby sHop
1 juin 2018

Vern Urios, Christophe Cotter et toi

Comme une préparation d’avant match important, d’avant finale, on doit toucher. On doit partager, on doit avancer ensemble. L’entraîneur mène la danse, il imprime le cadre, le rythme de l’évènement avant la lumière, l’ordre des choses. Le désordre aussi…  Venez … Venez, on va se raconter une histoire et on va la vivre à fond …

 Vern Urios, Christophe Cotter et toi

 On est tous pareils. On se balade par là et on est attirés par ceux qui nous entourent, ce qui vit autour de nous. Cette semaine, je croise pas mal la finale du Top 14 et une musique lancinante. Et ces deux trucs sans connexion apparente, de façon improbable, m’attirent, fusionnent et m’arrêtent l’œil, l’oreille, un ou deux sens de plus et je crois bien plus encore. Venez …

Samedi, c’est le jour des seigneurs. A chacun son jour, ses saints et son église. Quand je dis seigneurs, je veux dire Christophe Urios et Vern Cottern et tous ceux qui vont faire la fête au rugby ou tout au moins que lui en soit une pour le plus grand nombre. De là où je suis, loin, j’ai un respect pour ces deux mecs. Je ne les connais pas mais je sais ce qu’ils vivent (à peu près). Et puis il y a cette musique « Ting ting » et ces paroles … Venez …

I am flesh and I am bone
Je suis de chair et je suis d’os
Rise up, ting ting, like glitter and gold
Redresse-toi, ting ting, comme les paillettes
I’ve got fire in my soul
J’ai le feu dans mon âme
Rise up, ting ting, like glitter
Redresse-toi, ting ting, comme les paillettes

Bien sûr que ces deux mecs sont de chair et d’os. Ils sont des hommes normaux. Juste un peu plus habités que la moyenne par une passion. Parfois je me demande, de ces mecs de la télé, s’ils auraient fait « avec nous », en bas, juste parce qu’il y a une histoire à raconter. Ces deux-là, je me dis que oui. Evidement que là, y a des paillettes et y a de l’or. Et sûrement que ça les intéresse aussi. Mais pas que ! J’en suis persuadé.

Like glitter and gold
Comme l’or et les paillettes
Like glitter
Comme les paillettes

Do you walk in the valley of kings?
Marches-tu dans la vallée des rois?
Do you walk in the shadow of men who sold their lives to a dream?
Marches-tu dans l’ombre des hommes qui vendent leur vie pour un rêve?
Do you ponder the manner of things,
Réfléchis-tu à toutes sortes de questions
In the dark, the dark, the dark, the dark
Dans le noir, le noir, le noir, le noir

Est-ce que ces mecs sont « dans la vallée des rois » ? Un des deux plus que l’autre samedi soir à la fin du match mais oui, ils y sont. Ils mènent la danse, ils ont la main. Est-ce qu’ils sont dans l’ombre de leurs joueurs qui sont de plus en plus des stars ? Peut-être. Peut-être pas. Du moins, pas pour tout le monde … même s’ils vivent du système, en profitent, je les sens plus sains, vrais en fait. Est-ce qu’ils se torturent l’esprit pour faire vivre aux leurs un truc différent, une histoire singulière qui les rend plus forts, plus intenses dans leur engagement, plus fusionnels ? Oh oui ! J’en mettrais ma main -droite- à couper !

I am flesh and I am bone
Je suis de chair et je suis d’os
Arise, ting ting, like glitter and gold.
Relève-toi, ting ting, comme les paillettes et l’or
I’ve got fire in my soul
J’ai le feu dans mon âme
Rise up, ting ting, like glitter
Redresse-toi, ting ting, comme les paillettes
Like glitter and gold
Comme l’or et les paillettes
Like glitter
Comme les paillettes

Do you walk in the meadow of spring?
Marches-tu dans la prairie au printemps?
Do you talk to the animals, do you hold their lives from a string?
Parles-tu aux animaux, tiens-tu leur vie par une corde?
Do you ponder the manner of things,
Réfléchis-tu à toutes sortes de questions
In the dark, the dark, the dark, the dark
Dans le noir, le noir, le noir, le noir

Est-ce qu’ils avancent vers le soleil ovale et printanier, est-ce qu’ils trouvent les mots pour les leurs, est-ce qu’ils partent seuls sur des chemins plus grands, plus beaux, où ils mènent les leurs, à la vie à la mort ? Oh oui ! Et est-ce que cela dure longtemps ? Est-ce que très vite la lumière s’estompe ? Je le crois aussi, mais c’est la règle. Samedi soir, elle brillera plus longtemps pour l’un que pour l’autre. Et des mille questions d’avant, certains des leurs y auront trouvé des réponses plus justes que ceux d’en face, c’est ainsi. Pourtant eux, ils sont les mêmes j’en suis sûr …

I am flesh and I am bone.
Je suis de chair et je suis d’os
Arise, ting ting, like glitter and gold.
Relève-toi, ting ting, comme les paillettes et l’or
I’ve got fire in my soul
J’ai le feu dans mon âme
Rise up, ting ting, like glitter
Redresse-toi, ting ting, comme les paillettes

(x2)

‘Cause everybody in the backroom’s spinning up
Parce que tout le monde dans l’arrière-salle tourne
Don’t know what you’re asking for
Je ne sais pas ce que tu veux
And everybody’s in the front room’s tripping out
Et tout le monde dans la salle avant disjoncte
You left your bottle at the door.
Tu as laissé ta bouteille à la porte
(x2)

I am flesh and I am bone.
Je suis de chair et je suis d’os
Arise, ting ting, like glitter and gold.
Relève-toi, ting ting, comme les paillettes et l’or
I’ve got fire in my soul
J’ai le feu dans mon âme
Rise up, ting ting, like glitter
Redresse-toi, ting ting, comme les paillettes
Like glitter and gold
Comme l’or et les paillettes
Like glitter
Comme les paillettes
Like glitter and gold
Comme l’or et les paillettes
Like glitter
Comme les paillettes

Avancer dans le noir, aimer l’or et les paillettes. Christophe Cotter et Vern Urios sont comme ça. Nous aussi non ?… Nous aussi oui … Que tu sois coach de basket à haut niveau à jouer tes finales, entraîneur de pelotari en finale du championnat de France ou encore entraîneur d’une équipe de rugby où les tiens jouent un match définitif, tu es un peu eux. Et tu aimes les tiens, c’est sûr. Et c’est bon. Ce soir, demain, reste toi-même, avance dans le noir, avance vers l’or et les paillettes. Demain, ça sera toi. Demain, ça sera bien. Demain, nous aussi on se racontera une histoire. Elle sera belle de nous, elle sera grande, on sera forts …

Écoute « Ting ting » … Écoute « Patatim patatam » …

 

Miga Latapi 

PartagerShare on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *