Rugby sHop
31 mai 2019

Rugby « invintage »

Le rugby est un éternel recommencement ! Le rugby commence devant ! Le rugby c’est conquête, occupation, défense. Foutons un bon coup de pompe à tous ces stéréotypes et osons ! A l’instar de Monsieur Cardona qui s’est amusé à changer les règles du match Rouen – Albi, que les entraîneurs de France et de Navarre n’aient pas peur de surprendre les leurs pour, plus tard, mieux bluffer les autres ! L’heure n’est pas à apprendre aux coachs comment entraîner mais, en toute humilité, bien éveiller leur curiosité. Et là, du curieux, du bizarre, y en a ! Goûtons à quelques friandises de l’époque dont certaines pourraient égayer nos matchs d’hiver. Pas toutes …

 

 Rugby « invintage »


Du pas catholique ? De l’irrationnel ? Du trinquo-tranqué ? Du bizarre et du non conventionnel pas spécialement bio ? Trois espécialistes sont venus avec leur compétences, leur tripes et leur sensibilité apporter de l’eau (et du Byrrh) à notre moulin. Sous couvert d’anonymat (ils sont tous 3 engagés sous d’autres fronts pour 2023 ou 2024), nous avons modifié leur prénom et n’avons gardé que l’initiale de leur nom, des spécialistes ont apporté leur contribution à ce qui va suivre. Merci donc à Vaillantou D. ainsi qu’à Nick Z. et Gigi G.

 

L’introduction en mêlée « côté adverse »

Les plus de 100 kg et 40 ans, vous pouvez rester ! C’était l’époque où le talon envoyait avec l’extérieur du « troisième pied » le ballon au 8 qui pouvait partir sur la droite de sa mêlée, avec son 9 et le 14, pendant que le 9 adverse, discipliné, attendait toujours de l’autre côté que l’on veuille bien « introduire comme d’habitude ». Une étude canadienne est en train de recenser le nombre d’essais marqués dans le monde grâce à cette ingénieuse invention. On attend. Il nous tarde les résultats, surtout que cette université canadienne est réputée …

 

Cache ballon au carré

Adepte du modernisme et des maillots moulants s’abstenir. Fermez les yeux … visualisez des piliers qui ressemblent à des piliers, avec du gras et des maillots en coton un peu amples. Ballon porté, ballon caché. Le dernier ou avant dernier, bien lié, a le ballon bien au chaud sur son ventre. Il glisse furtivement le maillot et sort du regroupement quasi de dos à l’avancée comme s’il avait pris un coup de coude dans l’œil. Il se dirige alors vers sa ligne de trois-quarts, une main sur l’œil en se tordant (à peine) de douleur. Les gars de devant continuent leur ballon porté comme si de rien n’était. Pendant que tous les trois-quarts adverses ont les yeux rivés sur le regroupement, le ballon sort de sous le maillot et va de mains en mains, du 10 au 14 qui marque en coin …. En trottinant. Bien sûr, le neuf aura prévenu l’arbitre en lui soufflant à l’oreille qu’un subterfuge autorisé par les règles est en cours, pour ne pas qu’il siffle alors que le ballon se dirige vers la terre promise. On a essayé. Bon … Les statistiques du ratio « tentatives/succès » n’ont pas marqué, ni d’essais ni l’histoire du rugby. Les entraîneurs sont des fois si pressés et si peu ouverts à l’esprit d’initiative « singulier » …

 

Touche : « Barnum » annoncé !

Cette expérience remonte juste au début de l’autorisation des ascenseurs en touche (on ne sait plus si c’est juste après la révolution vers 1791 ou à l’époque de la Médicis vers 1562). Non légiférée, la hauteur maximale de prise du sauteur par les lifteurs était floue. Il a donc été tout testé : la tactique débutait avec l’appel du 4ème d’alignement (nommons le par exemple … « Amor »). Les 2ème et 3ème s’effacent du couloir pour laisser le passage à Amor qui court vers le 1er d’alignement (si possible un grand). Celui-ci lui fait la courte échelle de façon très dynamique du bas vers le haut. Amor est ainsi propulsé vers les cieux et se saisit du ballon lancé très haut. On évalue la hauteur entre 4,60 m et 5,32 m environ. C’est haut … Amor envoie le ballon directement au relayeur pendant que le 2ème et le 3ème de l’alignement s’occupent de réceptionner notre voltigeur pour ne pas qu’il chute lourdement.
Cette annonce en touche n’a pas vécu. On ne sait plus si finalement la FFR a modifié la règle à cause de cette audace vertigineuse mais on n’a pas trouvé d’illustrations de cette aventure haute … en couleurs.

 

« A laaaaaaaaaa main !!!! »

Vous les entendez ces amoureux du beau jeu crier ces 3 mots dès que la pénalité pour les leurs est sifflée ! Le rugby moderne répond à 3 grands principes : sécurité – continuité – équité. La pénaltouche a tué toute autre possibilité de jeu dans les 30 mètres adverses : on va en touche et on tente d’enfoncer le mur en face sur un ballon porté d’école. Et si on interdisait les ballons portés dans cette zone de marque ? C’est sûrement con et des conséquences qu’on n’imagine pas vont venir plomber cette proposition. Mais revoir les coachs se creuser la cervelle pour trouver de quoi perturber les défenses avec des fausses machins, des doubles sautées inversées croisées chistérées, ça nous plairait bien … Aux plus audacieux, tapez www.miga-en-a-plein.com, il m’en reste un cahier ou deux …

 

Lancements sur mêlées au centre … des débats ! Et du jeu autour …

Les lancements auprès sur mêlée. Les quoi ? Ah ! Vous aussi ça vous fait drôle ?! A ces mots, les plus jeunes d’entre vous se demandent même s’il n’y a pas une règle qui interdit cette phase de jeu ! Car on n’en voit plus ! Excepté ce bourrin de 8 qui va viser l’épaule du milieu, du mec en face ! Mais on ne parle pas de ça, on parle là d’une stratégie collective mêlant avants et trois-quarts. On parle là de leurre du côté du départ pour un jeu en inversion ! On parle de déstabiliser la défense avec des vrais faux appels, des vrais appels vrais, des pas d’appel qui vont finalement jouer le coup ! On peut penser lire ici une déconnade de plus mais non : quel est l’objectif des premiers lancements ? Au pire, de déséquilibrer la défense, au mieux de marquer ! Et c’est possible ! Je tiens donc à disposition -quasiment- gratuitement la « Agadir », la « Jague », la « Mur i », la « Mur ex », la « Rien », la « Rien de + », la « Bleck », la « Bloc », la « Diego », la « Maline » !

 

Les règles ont évolué certes. Et si le rugby commence toujours devant et si l’objectif est toujours qu’il finisse derrière (la ligne adverse), entre ces deux moments, il reste encore à le réinventer ou à se souvenir de ces coups qui le rend si vivant, si frais. Y compris avec des coups « vintage ».

Mi-inventé, mi-vintage, Messieurs les entraîneurs, à vous de -faire- jouer !

 

Miga Latapi

PartagerShare on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *