Rugby sHop
22 février 2018

Martin Fourcade contre l’Italie !

Ce n’est pas encore sûr mais l’envisager, c’est déjà avancer vers une prestation de nos bleus plus aboutie, plus engagée, plus maitrisée ! Martin Fourcade dans le groupe contre l’Italie. La victoire ne peut nous échapper ! Que les dieux de l’Olympe nous entendent et accessoirement les 23 sélectionnés … « Martin, va t’échauffer, tu rentres … dans la tête de nos tricolores ! »

 

L’actualité est d’un niveau jamais égalé ! Qu’elles soient politiques, économiques, sociales ou encore sportives, les nouvelles sont proches du caniveau et certaines sont bien en-dessous ! Pire, les commentaires des médias tendent à propager le marasme ambiant avec des commentaires de plus en plus lamentables. Le sport et le rugby n’y coupent pas : les faits d’Ecosse écorchent l’écorce de l’arbre France. Mais il existe pourtant la solution magique. Olympique même …

 

Martin Fourcade contre l’Italie !

 

Jacques Brunel n’a finalement pas osé mais pourtant la solution pouvait nous venir direct de Pyeongchang : Martin Fourcade bien sûr ! Pourquoi ? Déjà parce qu’il gagne -presque- tout ! Et puis parce qu’il possède tout ce qui peut nous guérir des maux qui rendent notre XV national boiteux, borgne, malade ! Et que pour ce vendredi à Marseille, que cette liste à la Prévert serve le carré vert, fût-il rectangle …

L’expérience

Il n’en est pas à son coup d’essai et il a l’habitude des grands rendez-vous et surtout de réussir ! On ne peut pas dire que notre XV national soit dans une passe où sa maitrise des évènements soit très visible, par les jeunes ou les plus expérimentés. Mais Lionel Beauxis va trouver la solution dans un déséquilibre moindre de notre jeu (l’équilibre n’existe pas) et nous allons avancer.

 

La dimension collective

Le mec pratique un sport éminemment individuel. Malgré cela, il vient de booster le relais olympique avec une médaille d’or à la clé ! Même s’il faut rendre hommage aux trois autres biathlètes, avoir une machine comme ça dans son équipe, un partenaire, un leader de ce niveau … Un leader de ce niveau, Guilhem Guirado serait content d’en avoir un à ses côtés ! Un qui te tire vers le haut, t’oblige à l’excellence, à un engagement de tous les instants …

La précision

Parce que dans le biathlon, certes avoir une VMA de fou, évidemment ça sert pour le ski, mais quand il s’agit d’arriver au pas de tir, être en capacité d’assurer un 5 sur 5 quasiment au tir debout ou couché, mais quel exploit ! Un peu comme un buteur qui ne raterait rien, aucun tir aux buts pour assurer la gagne après avoir assuré 15 plaquages, 25 courses et 10 soutiens. Un peu comme vont le faire Maxime Machenaud et Lionel Beauxis …

 

Le mental

Martin se loupe dans le premier rendez-vous des Jeux Olympiques. Plutôt que de trouver ailleurs des excuses moyennes, ses plus gros reproches seront pour sa pomme avec en plus un sentiment de colère et une envie décuplée de bien faire. Et c’est bien ce que nous attendons des tricolores : une réaction d’orgueil à l’instar de celle entrevue contre l’Irlande.

 

La classe

Une tirade sympa sur le skieur Faivre et sa réaction humaine devant les journalistes qui parle de légitime déception personnelle et des propos compréhensibles, des mots pour ses coéquipiers du relais, tu as envie d’être pote avec ce gars et de te dire que c’est un type bien. Les joueurs qui joueront l’Italie ne sont pas des mauvais types, mais on les voudrait tous de cette trempe-là, beaux dehors, beaux dedans, bons pendant, grands en suivant …

 

La caisse

Le Catalan est une machine. Si les spécialistes ne lui donnent pas un secteur qui est extraordinaire, c’est sa capacité à engager tout et longtemps qui en font un champion : un cœur qui bat lentement au repos et qui va haut, une musculature équilibrée entre le haut et le bas du corps, le tout sublimé par un état d’esprit de tueur (même quand il n’est pas sur le pas de tir). Les bleus de Jacques Brunel n’ont pas de véritables manques physiquement. Mais est-ce que la volonté de jouer sera en adéquation avec ce que nos français sont en capacité de produire sans se mettre dans le rouge ? C’est tout l’équilibre recherché. Que les contre-attaques d’Hugo Bonneval et les chisteras de Lionel Beauxis  soient justes et on se lèvera pour nos frenchies !

 

L’état d’esprit

Globalement on ressent une forme de sérénité ordonnée chez l’Homme Martin Fourcade, capable d’une forme de timidité ou plutôt pudeur en dehors de la compétition alors qu’il peut paraitre fermé, dans sa bulle, « en état de course » dès qu’il met les skis. C’est ce que nous attendons de nos joueurs : qu’ils soient en état de match pendant, prêts à tout pour réussir avec un objectif et les moyens d’y arriver ! Et ceci n’est pas un problème d’encadrement, de qualité d’entraînement. Ce tournoi aurait dû montrer une équipe commando qui avance sans déroger à la finalité choisie. On a parfois été dans cet état d’esprit et on en est parfois sorti très fortement, y compris tard le soir  …

 

 

La maîtrise

La neige, les adversaires, le vent, le froid, sa forme, il semble que tout soit maîtrisé dans sa course et ses tirs. La vérité des grands champions ne réside pas dans l’art de maîtriser le plus fort pourcentage possible de l’évènement. Aujourd’hui, notre XV national est trop à la merci d’impondérables comme les décisions arbitrales ou encore la qualité de l’adversaire dans un secteur donné. Sa force doit résider dans sa capacité à maitriser le plus de paramètres possibles de son rugby et d’en user avec justesse. De telle manière que le pied de Sexton, le rythme de l’Ecosse ou pourquoi pas un drop de Parisse deviennent seconds …

 

La catalanité

Il est Catalan ! Le Cérétan, on ne peut plus sang et or, doit avoir de cette grinta qu’ont parfois ces joueurs généreux, déterminés et fiers de leur terre. « Généreux, déterminés et fiers de leur terre » : j’adore les Catalans, surtout quand je ne joue pas contre eux car là, les termes pouvaient être exactement les mêmes mais avec une connotation beaucoup plus négative qui s’exprimait parfois sur mon pif par leur poings … Mais  « généreux, déterminés et fiers de leur terre », voilà ce que nous attendons des Hommes du catalan Guilhem Guirado !

 

L’intelligence

Avoir toutes ces qualités se résume en une seule : l’intelligence. Des intelligences, il en existe plusieurs mais avoir celle de la conscience de son potentiel, savoir en user et décider de s’en servir pour le meilleur, là papa, t’es pas loin de toucher le graal … Et si la dimension collective pouvait sublimer cette intelligence… et si … et si …

 

 

Jacques, je comprends que tu n’aies pas pu le prendre pour vendredi – à cause du décalage horaire bien sûr – mais « fous-leur du Fourcade » à l’intérieur bordel ! Et que de la médaille, on en voit enfin l’endroit, et que l’endroit soit bien ce vendredi chez les Olympiques, Marseillaise à tue-tête !

 

Miga Latapi

PartagerShare on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *