Rugby sHop
8 février 2019

En bleu et contre tous !

Oui on perd contre le Pays de Galles. Oui, l’Angleterre a été énorme en gagnant à Dublin. L’évidence du classement des deux équipes et la position du peuple de France qui pleure son rugby oublié placent notre XV national au bord d’un abîme ovale avant ce fameux Crunch. Je vous propose, malgré tout,  de rester debout, positif et, contre vents et marées, batailler avec les nôtres face à cette adversité. Voici quelques arguments, plus ou moins valables pour juste une chose : rester nous mêmes et soutenir la famille coûte que coûte !

 

En bleu et contre tous !

 

Amusons-nous donc à donner un avis de spécialiste, voire d’expert sur 15 vérités qui racontent, parfois peuvent expliquer sans excuser notre défaite contre le Pays de Galles et notre historique victoire à venir en Angleterre.

 

1- Nous avons dominé une mi-temps durant la 3ème nation mondiale. Largement !

2 – Peut-on introduire les ballons en mêlée comme l’a fait le numéro 9 Gallois, c’est-à-dire en seconde ligne ? Car si c’est le cas, arrêtons de sanctionner à outrance ce secteur de jeu avec des décisions très subjectives.

3 – Toujours dans ce même secteur, comment les deux mêmes observables en mêlée (avancée française côté gauche) peuvent entraîner deux sanctions opposées ? Pour la première, une pénalité pour nous face aux poteaux (pénalité de Lopez) puis plus tard une pénalité pour les Gallois, M Barnes signalant que la mêlée est tournée par les français ?

4 – Comment peut-on expliquer le manque de discernement dans les attitudes individuelles et le choix de celles-ci ? Celles d’Huget : la première où l’ailier fantasque se couche sur le ballon (qu’il escampe par ailleurs) et qui donc allait amener une mêlée à 5 m pour nos adversaires. La logique n’eut-elle pas été de tenter de récupérer le ballon debout pour dégager notre camp ? La deuxième c’est la passivité et le manque de lecture quand il regarde la passe de Vahamina arriver (ou plutôt ne pas arriver) sans bouger. Enfin, la passe sautée de Vahamina me gêne moins que la passivité de sa pré action : à ce moment de la partie, avec un replacement pauvre sur les extérieurs, la plus grosse faute est bien de ne pas s’être proposé main-main ou en croisée pour limiter la prise de risque et être en capacité de conserver ce ballon si précieux à ce moment de la partie. Rappelons que ce ballon, à 10 mn de la fin (19-17 pour la France) est à l’origine un très bon pied pression de Serin récupéré par Fickou. Du coup, quel intérêt à emballer la machine face à une défense pas déstabilisée, avec en plus deux très mauvaises passes (Serin et Lopez) sur le coup ?

6 – Plus les matchs passent et plus on se rapproche de la prochaine victoire du XV de France.

7 – On rivalise avec les plus grosses nations mondiales.

8 – Concernant le coaching, le staff est cohérent même dans les choix de l’instant, dictés par le déroulement de la partie qui sont à l’opposé de ceux annoncés en conférence de presse. Je parle du fait qu’un des arguments du choix préférentiel de Serin, le jeu au pied aux barres, ait été faussé par la non réussite de Parra et le fait que Lopez ait enquillé en suivant.

9 – Le reste du coaching est aussi logique même s’il aurait mérité une anticipation de quelques minutes (Atonio, Willemse) : Serin est un meilleur gestionnaire que Dupont (qu’il faudrait quand même voir sur le terrain tant son potentiel est évident). Lambey et Bamba ont amené une présence supérieure aux joueurs remplacés. Qui peut avancer avec certitude que la présence des « cadres » en fin de partie aurait changé l’issue de la rencontre ? Picamoles a-t-il 80 mn dans les jambes ? Guirado n’est qu’un leader par l’exemple et en plus, Marchand a assuré. Parra n’a pas eu le rendement escompté. Donc …

10 – Les anglais ont réalisé leur meilleure performance depuis très longtemps contre l’Irlande : misons sur leur côté latin, ils vont se relâcher.

11 – Des erreurs individuelles aussi criardes, si peu d’efficacité au pied, et être à un rien de gagner ce match, je ne vois que des raisons de croire en une victoire imminente. N’en déplaise aux casseurs de monuments qui auraient été capables d’embrasser Brunel sur la bouche si on avait marqué et gagné sur une interception de 100 mètres, collectivement la prestation globale est loin d’être nulle !  Et tout n’est pas à jeter pour le match de dimanche.

12 – Recrutons la cuisinière de Mako Vunipola !

13 – Henry Slade, le centre anglais marche sur l’eau, illumine le jeu du XV de la Rose et éblouit partenaires, adversaires et même corps arbitral au point de pouvoir dans la même action faire une passe en avant non sifflée et se trouver à l’extrrrrrrrême limite du hors-jeu pour marquer son premier essai.

14 – Eddie Jones, le coach Australien de l’Angleterre affirme que son équipe est loin de son meilleur niveau. Cette suffisance est intéressante. Ça s’attrape donc ce côté hautain, cette arrogance. Jacques, ne change rien  …

15 – Depuis 2005, la France n’a pas gagné à Twickenham et ça, c’est une vraie raison d’espérer.

 

Je vous connais, précis et perspicaces et vous aviez remarqué qu’il n’y avait pas de point 5. Alors tè, Je vous l’offre : régalez-vous et livrez-nous votre vérité définitive qui mènera notre XV de France à la victoire ! »

5 – …

 

Miga Latapi

PartagerShare on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Une réaction au sujet de « En bleu et contre tous ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *