Rugby sHop
15 février 2018

De l’art de respecter les -3- mi-temps

De l’investigation et de la mémoire ! Voilà ce qu’il m’a fallu pour affirmer mes croyances renouvelées et mon soutien envers notre XV de France ! Rien n’est évident, la grande majorité des vulgus pecus se permet de commenter, d’expliquer et même de donner des leçons sur tous et surtout, sur tout. Surtout ! Sans prétention, faible de mon expérience d’international mais fort de mon vécu de toutes sortes de mi-temps, j’ai cherché. Et j’ai trouvé. Conclusion ? Persistons !!

Peut-être le savez-vous sinon, pas grave, je suis là, il se déroule en ce moment le Tournoi des 6 stations ! Ce tournoi oppose dans les Alpes, une semaine durant, 6 équipes composées de rugbymen néo retraités qui jouent au rugby sur neige. Certains  moins « néo » que d’autres d’ailleurs … Ces joueurs, pour la plupart ex internationaux, étaient les mieux placés pour nous aider à éclaircir cette singulière situation de nos tricolores pris en flagrant délire post défaite à Édimbourg. Tous sont unanimes : «ils n’auraient pas dû rentrer si tôt, ils vont finir par gagner le Grand Chelem de la connerie ! Dans ce genre de situations, tu te resserres, tous dans une chambre de l’hôtel et tu chimes avec les potes et tu refais le match, le Tournoi et le monde jusqu’à ce qu’il tourne ovale ! » dira cet ancien arrière portant les couleurs des Menuires. Le talonneur ébouriffé de Valmorel aux tempes grises et à la crinière du même acabit se fendra d’un « Et des chambres sans table de nuit si possible … ».

De l’art de respecter les -3- mi-temps

 

Oui je suis contre ! Non je suis pour ! Ou l’inverse. Contre vents et marrées, je me refuse à cracher sur l’Equipe de France ! Et encore moins sur Jacques Brunel ! Et je veux bien refounfougner l’ensemble de mon lectorat s’il ne veut pas suivre un peu mes propos avec l’affirmation suivante : l’Équipe de France m’a plu contre l’Irlande et ne m’a pas déplu contre l’Ecosse ! Plus rapide que Teddy Thomas, je fonce maintenant argumenter tout ça en quelques points ! Poussez-vous de devant, j’ai le raffut facile en ce moment …

Le rugby 

. La solidarité contre l’Irlande a été forte ! L’engagement et l’état d’esprit aussi ! Et contre une des nations majeures du rugby mondial actuel, c’était très bien ! Des raisonnements ? Ah bon !…

. La dimension offensive contre cette même équipe d’Irlande a été inexistante. Mais c’est normal ! Temps de chien, équipes de chiens en face, il ne s’agissait pas de se perdre en velléités offensives secondes pour l’instant et donc pas à l’ordre du jour ! Premier rendez-vous, premier objectif atteint ! Il manque quoi ? 1 point ?  On a beau écrire, 100 fois l’Irlande a cette dernière action de jeu à exploiter et 99 fois ils ne mettent pas ce drop ! Bon peut-être un peu moins …

. Passons au match de Murrayfield : Teddy Thomas n’a pas été bon ! Suis-je le seul à avoir gueulé « doooooonne » sur son premier essai ? Suis-je seul à avoir vomi un « noooon » sur son jeu au pied du 2ème essai ? Notons que les intentions offensives sont là, pas maitrisées mais elles sont là et les pisse-vinaigres de la semaine dernière pourront toujours le rester en argumentant la non maitrise, « l’enflammade » qui a dû coûter le match. Peut-être … Ces mêmes gars seraient-ils aux anges si nous en étions là à deux victoires ? Rien n’est moins sûr … pas grave, on avance …

. L’indiscipline, ce fléau … Certes, certes, nous commettons trop de fautes. Est-ce plus juste d’écrire que nous sommes trop sifflés ? Je penche pour cette rhétorique. Car en prenant l’exemple des soutiens offensifs qui viennent par le côté des rucks, les arbitres peuvent en siffler 10 par match ! Et j’en ai noté au moins deux contre l’équipe d’Ecosse non sanctionnés. Vous me direz que ça n’enlève rien à nos fautes. Ce à quoi je répondrai.. Que c’est vrai. Mais bon !…

. Rappel : pas Antoine Dupont, pas Kevin Gourdon : ça fait quand même du niveau en moins dans ce type de match de rugby où ça joue au rugby et où la victoire se joue à un rien…

. La gestion du match ? Oui, c’est vrai que notre jeu au pied n’a pas été performant et pas assez important. Peut-être. Mais l’inverse nous aurait-il assuré la victoire ? Pas sûr non plus. Péchons par excès, c’est toujours plus bandant et ça fait au moins plaisir aux pisse-vinaigres qui pleuraient du non-jeu français… Pas sûr que ça leur fasse plaisir ? C’est vrai, pisse-vinaigre un jour …

. La chistera de Beauxis à Palis était juste ! Mais oui : le « tout public » peste car c’est une chistera. Mais c’était le geste le plus « court » et rapide dans sa position ! Et s’il garde ? Il finit dans les tribunes, emporté par les deux Ecossais qui foncent sur lui !

 

Le « bien plus important que le rugby »

. La 3ème mi-temps, une obligation : même perdant, elle était légitime. Ce n’est pas à La Cluzaz ou à Megève qu’on nous contredira ! L’état d’esprit d’un groupe ne se crée pas que quand tout va bien : au contraire ! Vous en voulez des exemples ?… Ah bon …Et que les gars aient eu envie de boire un coup ensemble, quoi de plus normal, nécessaire même ! Mais pas comme ça bordel ! Dans une situation comme la nôtre, tu te fous au 4ème sous-sol du Balmoral, dans une pièce sans fenêtre et à l’ancienne ! Tout au jaune ! Le premier qui part est une merde !

. De la solidarité jusqu’au bout ! Et de la solidarité jusqu’au bout du dernier verre ! Des discussions de sourds à malentendants où, à la fin, plus personne ne s’écoute, où on a tous raison, où on va tous les crever, où on boit l’avant dernière pendant 3 heures ! Et on croise le soleil qui se lève au moment d’aller se coucher !

. Marre de tous ces mecs qui expliquent tout, partout, tout le temps ! Moi je n’explique rien et j’y crois encore ! On va mettre 50 points aux Ritaux (désolé la famiglia) et on va foutre sur la gueule aux Anglais et les battre juste d’un point, juste pour le plaisir de leur dire « good game » après le match ! Et on finira par respecter les Gallois à Cardiff car gagner à Cardiff puis faire la Saint Patrick à Bristol, dans un pub Irlandais, c’est beau ! Voilà pourquoi le Tournoi des VI Nations mérite notre respect …

 

Plus sérieusement encore, la solidarité de nos entraineurs de clubs fait plaisir à entendre : Azema et Urios par exemple ne cautionnent pas ces écarts et, de fait, sont solidaires de Jacques Brunel et de ses décisions et c’est rassurant ! Il y a bien sûr des manques dans nos deux mi-temps de rugby mais si en plus on se trompe dans l’intérêt de la 3ème, là oui ça peut devenir inquiétant…  Je persiste donc à croire que Jacques Brunel est l’homme de la situation et paradoxalement, la double gamelle d’Edimbourg pourrait servir la cause de cet Homme droit qui sait prendre ses responsabilités.

 

 

Miga Latapi 

PartagerShare on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Une réaction au sujet de « De l’art de respecter les -3- mi-temps »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *