Rugby sHop
31 janvier 2019

Allez hop !

On y est  ! Ce 1er vendredi de février va donner le « la » avec un France-Galles que l’on espère festif, chantant, dansant, gagnant !

Sans optimisme béat mais avec la volonté de croire encore et toujours en cette équipe et en son staff, qu’il est bon de constater que la mobilisation est forte derrière Jacques Brunel et les siens, y compris auprès d’artistes qu’on n’imaginait pas si proches du XV de France : Zazie … bravo !

 

Allez hop !

 

A écouter en lisant l’article … Cliquez ici !

Dans des circonstances pas spécialement heureuses, j’ai entendu pour la première fois ce « Speed » de Zazie. Il m’est apparu comme un écho fort à des vérités que l’on peut facilement s’approprier. Je ne suis pas complètement certain que la chanteuse s’adresse à Jacques Brunel et au XV de France. Pourtant … Si l’on prête attention aux paroles …

« Depuis le temps que tu dors
Ça fait des mois, des mois que tu hibernes
Que tu sors pas de ta caverne
T’as beau tout faire pour le cacher
Sous tes airs d’ours mal léché
Tu vibres encore
Tu vibres encore »

 

Mais oui Jacques, avec les tiens, envoyez-vous ! Et à tous ces cons qui pensent que toi et le XV de France êtes vides et sans âme, montre-leur par la vérité du terrain, la seule qui compte, que le rugby de France existe, qu’il est fort et fier !

Vas-y Jacques, lâche les chiens et fixe-leur les limites mais avec un seul objectif : qu’ils s’en affranchissent et qu’ils les repoussent ! Jouons un sprint. Et au-delà de ces limites, retrouvons l’enthousiasme et une forme de folie frénétique qui place le verbe « gérer » loin loin après le verbe  «jouer » !

 

« Allez, debout, allez, sors
Je te sens battre au fond de moi
T’es pas tout neuf, mais pas si vieux
Non, t’es flambant vieux

 

Et tu speedes encore
Oui, tu speedes encore

Réveille-toi, fais pas le mort
L’univers ne s’arrête pas
Parce qu’on n’a plus voulu de toi
Allez hop
Tu es libre alors
Oui, libre encore »

 

Le désamour du XV de France n’est que du vent, des messages de fiel pour des frustrés d’une autre époque pour certains. Ou d’aucune époque pour d’autres. Tu sais si bien le prix de la sueur pour ne pas entreprendre. « Tout mais pas l’indifférence », c’est ce que veulent dire tous ces mecs qui crachent sur ton jeu et sur ton état d’esprit. Alors maintenant, feu ! On ne reprochera rien aux tiens qui se livrent, qui jouent libres et libérés. Libérés d’un système qui les enferme alors qu’il devrait les bonifier : le cadre oui mais à l’intérieur des initiatives à excès bordel ! Allez hop !

 

« Allez, quitte ce corps sage
Bats plus vite que ton âge

Sors de ta cage
Allez hop
Speed encore Speed encore

Bats, mon cœur
Cogne et sors
De ce corps »

 

Foutez-vous à poil, quittez ce corsage et déchirez tout !

L’heure est une frénésie de jeu et de plaisir ! Il y a des joueurs pour cadrer et les joueurs pour tout emporter. Allez hop ! Le rythme s’accélère et le jeu aussi. Parce que c’est n’est qu’un jeu. Et qu’on est des enfants qui ne voulons que rire et chanter. Nous devant la télé comme vous sur le pré. Et là, la mélodie s’emballe comme une contre-attaque longue qui partirait de loin, très loin et où tous « danseraient dessus et avec ». Allez hop ! Tu vibres encore …

 

Et nous aussi !

 

Miga Latapi

PartagerShare on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

2 réactions au sujet de « Allez hop ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *